Bon plan : ces chèques-vacances qui vous permettent d'économiser

Derniers messages

Des postes / Derniers messages 53 Views

Chèque vacance : le principe

Les chèques-vacances concernent toutes les entreprises privées ou publiques*, quelles que soient leur taille, du moment qu’elles ont signé une convention avec l’agence nationale des chèques-vacances (ANCV).

A quoi servent-ils : ce sont des titres de paiement qui permettent de financer des vacances ainsi que des activités culturelles et de loisirs.

Une acquisition libre : les salariés peuvent choisir d’acheter des chèques-vacances de la valeur qu’ils souhaitent.

De la même manière : rien n’oblige l’employeur à en attribuer à son personnel. Mais s’il décide de les mettre en place, il devra consulter et définir les modalités d’attribution avec le comité d’entreprise ou les représentants du personnel. Aucune condition de ressources du salarié n’est imposée. Cependant, il peut être décider de ne les réserver qu’au personnel à faibles revenus.

Pour en bénéficier : adressez-vous directement à votre comité d’entreprise, délégués du personnel, voire à la direction des ressources humaines ou, à défaut, auprès de votre employeur.

* Les travailleurs non salariés y ont désormais droit. Les retraités peuvent également en bénéficier si leurs mutuelles leur en proposent.

Chèque vacance : les montants

Les chèques-vacances sont distribués sous forme de carnets de chèques dont les montants varient pour chaque chèque de 10 à 50€. Il est possible de les obtenir sous forme dématérialisée d’une valeur de 60€ mais qui ne seront utilisés que pour les paiements en ligne.

Le coup de pouce de l’entreprise : le salarié ne verse qu’une partie de la somme mentionnée sur les chèques. La différence est payée par l’employeur, de 50 à 80 %* de sa valeur. Ces plafonds sont majorés de 5 % par enfant à charge, dans la limite de 15 %. C’est ainsi qu’un salarié avec trois enfants au Smic peut bénéficier de chèques-vacances dont il ne paiera que 5 % du prix.

Une exonération d’impôt : les entreprises qui font bénéficier leurs salariés de chèques-vacances ont le droit à des avantages en retour sous forme d’une exonération de cotisations sociales.

* En 2018, l’employeur participe à hauteur de 80 % si la rémunération brute mensuelle moyenne du bénéficiaire est inférieure à 3311€, de 50 % si la rémunération brute mensuelle moyenne est supérieure à 3311€.

Chèque vacance : comment les utiliser ?

Hôtels, campings, villages vacances, restaurants, centres de loisirs, transports, activités culturelles ou sportives… Plus de 200 000 professionnels* du tourisme conventionnés par l’agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) les acceptent sur toute la France et dans l’Union Européenne.

Leur validité : vous pouvez les utiliser pendant plus de deux ans, jusqu’au 31 décembre de l’année qui suit l’année de leur émission. Autrement dit, s’ils ont été émis en 2018, ils sont valables jusqu’au 31 décembre 2020.

Qui peut les utiliser : nominatif, votre conjoint(e), les enfants et ascendants à charge peuvent cependant s’en servir. Vous rendra-t-on la monnaie : ce n’est pas impossible, mais les partenaires peuvent décider de ne pas le faire quand vous utilisez un chèque-vacances d’une somme supérieure à l’achat.

Sachez-le : ils devraient être complètement dématérialisés d’ici 2020.

* vous pouvez trouver la liste des partenaires sur le site de l’ANCV : www.ancv.com. Vérifiez qu’un autocollant ANCV est collé sur la porte de l’établissement.

Chèque vacance : une fois passée les délais

Si vous ne les avez pas utilisés pendant leur durée de validité, vous avez la possibilité de les échanger dans les 3 mois qui suivent sur le site de l’ANCV (www.ancv.com). Ensuite, il sera trop tard.

Publicité
En cas de perte ou de vol : vous ne pourrez pas intervenir car il n’existe pas d’opposition sur ce genre de chèques. En revanche, vous pouvez faire une demande de "mise en recherche de titres disparus" sur le site de l’ANCV. Ce dispositif permet de réémettre le montant des titres qui n’auront pas été présentés au remboursement au 31 mars de l’année suivant la fin de la validité.

Vidéo : Dupin Quotidien : La SNCF brade ses billets pour les vacances d'été - 15/05 Économisez moey sur votre voyage en utilisant le lien ci-dessous.

Comments